Profil

Jeune étudiant en Business Administration (Gestion) à la KU Leuven, j'ai vécu toute mon enfance à l'étranger au Rwanda, au Cameroun mais surtout au Cambodge avant de m'installer à Saint-Josse pour entamer mes études supérieures.

Bilingue Français-Anglais, j’espère, dans les années qui suivent devenir trilingue (Néerlandais) voire quadrilingue en approfondissant mes bases d'Espagnol.

Ayant migré vers ces pays, j'ai acquis une ouverture d'esprit et une aisance à communiquer avec et à comprendre les personnes d'origines différentes.

Ayant un contact direct tant avec les milieux aisés que précarisés, avec les populations d'Europe, d'Afrique, d'Asie et d’Amérique ainsi qu'avec plusieurs communautés minoritaires, je me suis mis à m'intéresser à la question de la cohésion sociale.

Bien que certains réclament que celle-ci est inconcevable, j'en serai toujours un fervent militant.

Je suis persuadé qu’il faut se bouger pour fédérer les citoyens de milieux différents, cela résoudra bien d’autres problèmes...
— Yannick de Wilde d'Estmael
yannick website header 2.png

ÉLECTIONS communales 2018

Yannick portrait  (1).png

Mon engagement au niveau communal s’inscrit en réponse à la mauvaise gestion de Saint-Josse, vécue au quotidien par les habitants. En assistant aux conseils communaux, j’ai réalisé que ce n’était pas mon jeune âge qui allait m’empêcher de me battre pour les valeurs de DéFI - Démocrate Fédéraliste Indépendant.
Mes priorités : l’aménagement du territoire, la cohésion sociale et la transparence.
Ma volonté est de faire de Saint-Josse une commune attractive en exploitant intelligemment ses atouts. Saint-Josse se doit d’être une commune où il fait bon vivre, plutôt qu’une commune à éviter. Certes abordable pour les jeunes familles, Saint-Josse n’est plus qu’une commune de passage. Il faut donner envie aux citoyens de s’installer durablement dans notre commune. Ils doivent être convaincus qu’ils y ont leur avenir.

Je serai la 2e tête de la liste DéFI aux côtés de Nathalie Erkan à Saint-Josse-ten-Noode.

La politique à Saint-Josse n'intéresse qu'une petite partie de la population. Les jeunes sont les personnes qui se sentent les moins représentés, bien que Saint-Josse est la commune la plus jeune de Bruxelles. Il faut rendre aux jeunes leur voix démocratique. En tant que président de DéFI Jeunes SJTN, je m'engagerai à les représenter dignement.

Un autre engagement que je tiens à cœur : c'est de s'engager dans cette campagne électorale de la manière la plus éthique possible. En tant que jeunes militants n'ayant pas d'antécédent politique nous sommes déçus des pratiques malsaines dans la sphère politique tennoodoise qui sont une entrave à la démocratie.

2018-04-24 07.08.22 1.jpg

Pourquoi DéFI ?

Pour ses valeurs :

  • Démocrate : Nous agissons de manière à entretenir et solidifier le pacte de confiance avec le citoyen.
  • Fédéraliste : Nous voulons unir plutôt que diviser. Organiser le système public de la manière la plus efficace possible.
  • Indépendant : Nous sommes indépendants des groupes de pressions, du pouvoir de l'argent et des lobbies. 

Pour sa constance :

Sa constance dans le discours envers le citoyen, le respect de ses engagements.

Pour son pragmatisme :

Le fait d'être ambitieux sans être irréaliste, le fait de réfléchir pour agir efficacement plutôt que de lancer des effets d'annonce.

Pour le libéralisme social :

« Nous sommes les seuls fidèles à ce libéralisme philosophique et politique, inspiré par les valeurs du siècle des Lumières, fondé sur le progrès et la justice. C’est un libéralisme d’intérêt général. Loin du libéralisme de classe, de possédants. Dans la Charte, toutes les propositions vont dans ce sens : soutien à la créativité, à la libre entreprise et, en même temps, recherche d’équilibre au moyen des mécanismes de protection et de solidarité sociales.  Notre société a besoin de retrouver ces équilibres, d’être apaisée »

- Olivier Maingain

C’est uniquement par conviction que j’ai décidé de rejoindre DéFI. Aujourd’hui je suis fier d’avoir leur confiance.
— Yannick de Wilde d'Estmael
banner pink maingain 2.png
Tous.png
12x18 2.png
12x18.png
flowers-beautiful-landscape-pastel-fresh-natural-1424009-pxhere.com.jpg

15 raisons de voter pour DéFI SJTN

banner pink.png

Publié Récemment

Library-Background-by-vladstudio.jpg

L'Équipe

banner pink.png

Le Programme

Bonne gouvernance & Transparence

  •  Mettre en place une évaluation systématique, au moins une fois par an, des politiques publiques avec des indicateurs objectifs, ainsi que des ASBL et intercommunales.

  • Consulter systématiquement les citoyens quant aux mesures importantes les concernant. Le collège communal doit avoir l’obligation de répondre aux questions et suggestions des citoyens.

  • Exiger le décumul des mandats entre les fonctions de parlementaire et de bourgmestre ou d’échevin.

  • Supprimer la rémunération des mandats dérivés ou accessoires liés aux fonctions de bourgmestre, échevin ou président de CPAS.

  • Lier la rémunération des mandats publics à la présence effective du mandataire dans l’exercice de ses fonctions, lorsque la loi le permet.

  • Limiter les dépenses qui n’améliorent pas directement le cadre de vie à Saint-Josse. Par exemple, les dépenses liées aux voyages «diplomatiques».

  • Limiter les privilèges du Bourgmestre et des échevins. Par exemple, supprimer la voiture de fonction.

  • Créer un cadre transparent des dépenses de fonctionnement des cabinets d’échevins ou de bourgmestre.

  • Garantir l’accès à l’information pour tous les citoyens. Il faut qu’ils soient tous au courant des subsides, des aides, des services auxquels ils peuvent prétendre. Par exemple: subvenir aux personnes en situation d’illettrisme.

  • Éliminer les discriminations à l’embauche, par exemple avec un système de recrutement à l’aveugle.

  • Créer un budget consacré aux initiatives citoyennes qui ont pour but d’améliorer durablement Saint-Josse.

Enseignement & jeunesse

  • Faire de l‘enseignement et de l‘accompagnement de la jeunesse la priorité budgétaire de la commune.

  • Multiplier la capacité d‘accueil dans le service d‘aide à la réussite scolaire et renforcer l‘équipe pédagogique. Ce service doit être proposé à tous les élèves en situation de décrochage scolaire. Favoriser également le tutorat de la part d‘étudiants universitaires en période de révisions.

  • Augmenter le nombre de crèches dans les quartiers de forte demande afin d’assurer la proximité et faciliter la mobilité des parents.

  • Augmenter le nombre de places disponibles dans les écoles primaires et investir dans des infrastructures confortables pour nos jeunes.

  • Renforcer le bagage culturel des élèves, augmenter le nombre de sorties scolaires gratuites qui permettent la meilleure compréhension de leur cursus scolaire.

  • Implanter l‘immersion linguistique en Néerlandais et en Anglais dans tous les établissements communaux qui en ont la capacité.

  • Utiliser et mettre à disposition des outils numériques afin que nos jeunes trouvent leur place dans le courant des nouvelles technologies et les utilisent intelligemment.

  • Dynamiser les maisons de jeunes. Elles doivent proposer des projets attractifs qui visent à développer la créativité des jeunes et les initier dans des voies professionnelles. Mettre les maisons de jeunes en réseau entre-elles et avec la Maison de Cultures, la Prévention, des asbl de jeunesse dans la région, des entreprises locales et d‘autres acteurs locaux, Le but étant de créer des liens avec les jeunes entre-eux mais surtout avec le monde professionnel.

  • Mieux encadrer les maisons de jeunes avec des animateurs compétents et pro-actifs. Celles-ci doivent être agréés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Développer des activités extrascolaires de proximité pour offrir un véritable passe-temps aux enfants qui doivent attendre leurs parents après les cours.

  • Au travers d’un contrat école-parents, responsabiliser davantage les parents en faisant d’eux des partenaires actifs dans la scolarisation de leurs enfants.

Propreté Publique

  • Mettre en relation les citoyens et les différents acteurs locaux (agents de propreté, gardiens de la paix, police de proximité, etc.) pour prévenir, constater et sanctionner les incivilités et améliorer l’entretien de nos rues.

  • Assurer la propreté de la commune grâce à des actions concrètes encadrées par un monitoring permanent et par la création du poste de gestionnaire de l’espace public. Par exemple: l‘utilisation de caméras mobiles pour lutter contre les dépôts clandestins dans les endroits les plus sensibles.

  • En collaboration avec Bruxelles propreté, mettre en place des solutions innovantes pour stocker les déchets qui envahissent les axes commerciaux. Nous proposons la mise en place de conteneurs enfouis. Cela permettrait de désencombrer les trottoirs. Les individus et commerces pourraient alors sortir les poubelles quand ils le désirent.

  • Multiplier le nombre de cendriers sur la voie publique.

Urbanisme & travaux publics

  • Mener un plan urbanistique d‘envergure qui aurait pour but de protéger le patrimoine, tout en donnant une identité moderne et harmonieuse à Saint-Josse. Cela sans oublier de penser à l‘accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

  • Verduriser les rues et les façades. Par exemple, en végétalisant les pieds d‘arbres et en octroyant des primes pour l‘installation de plantes murales ou pour fleurir les rebords de fenêtres.

  • Développer l‘art urbain par le biais d‘appels à projets impliquant des citoyens en tant que créateurs ou en tant que jury. Le but est de donner vie à des quartiers trop grisaillants.

  • Réaliser le cadastre de toutes les infrastructures de Saint-Josse et vérifier la conformité de ces bâtiments aux normes urbaines et à leur état de sécurité afin d‘éviter les problèmes d‘incendies, d‘effondrements et d‘insalubrité.

  • Faire systématiquement des appels à projets architecturaux pour la construction de nouveaux bâtiments. Les projets candidats doivent être l‘objet d‘un débat et d‘un vote au conseil communal afin de déterminer le lauréat.

économie locale

  • Redynamiser la Chaussée de Louvain et les autres axes commerciaux en souffrance, écouter et accompagner les commerces afin d’avoir une offre de qualité, attractive pour nos citoyens.

  • Permettre à de jeunes entrepreneurs de tester la viabilité commerciale de leurs projets dans des cellules commerciales vides, avec des «pop-up stores».

  • Favoriser les projets d’économie sociale et locale et les circuits courts. Saint-Josse a besoin de projets qui profitent à la vie de quartier, à la consommation locale dont l‘objectif est de subvenir aux problèmes locaux : le chômage, la précarité, l‘exclusion, la solitude....

  • Aider les commerces, par le biais d’une prime, quand ils font les démarches pour se montrer plus accueillants aux femmes, aux personnes de différentes origines et de milieux sociaux, ainsi qu‘aux PMR.

  • Mettre en place une plateforme collaborative de distribution des invendus en provenance des enseignes alimentaires et horeca locales. Celles-ci doivent bénéficier aux habitants précaires et aux sans-abris de Saint-Josse.

Emploi

  • Organiser des bourses de l’emploi, des bourses du job étudiant local et du stage en entreprise afin de permettre aux jeunes de multiplier les expériences de travail et aux entreprises de s’impliquer socialement dans la commune en offrant des stages rémunérés ou non.

  • La commune doit uniquement créer des offres d‘emploi qui forment et permettent l‘acquisition de nouvelles compétences dans un monde où les employés doivent être de plus en plus flexibles.

  • Une collaboration plus étroite avec les entreprises de la région pour recueillir des offres d’emploi, de stages et de jobs étudiants.

  • Les informations sur les offres d’emploi, les stages et les jobs d’étudiants doivent être plus visibles et accessibles à tous. Notamment au CPAS, dans les maisons de jeunesse, sur le site de la commune, etc.

Mobilité & Environnement

  • Développer la zone 30 sur le territoire afin d‘avoir une circulation apaisée qui profite à la sécurité de tous, notamment des piétons et des cyclistes. Cela réduirait également drastiquement les nuisances sonores dans les rues étroites.

  • Mettre à disposition les emplacements de parkings privés aux habitants de Saint-Josse lorsqu‘ils sont inoccupés.

  • Inclure dans la signalisation les directions vers les différents quartiers de Saint-Josse.

  • Réduire de 40% la consommation de gaz et de 15 % la consommation d’électricité de l’ensemble des bâtiments publics communaux pour 2025.

  • Rajouter des bornes de rechargement pour les véhicules électriques.

  • Mettre en oeuvre un plan de verdurisation des quartiers.

  • Nous demanderons à la STIB et à la région de renforcer les fréquences des bus 61 et 59.

  • Développer des jardins collectifs dans les quartiers et mettre à contribution les écoles afin que les élèves découvrent l‘agriculture durable en pratique.

Sports & Santé

  • Collaborer avec les communes limitrophes pour offrir un accès aux piscines à tarif réduit tant que la piscine de Saint-Josse est en rénovation.

  • Apporter une aide financière aux clubs sportifs pour qu‘ils accueillent plus d‘adultes et de femmes qui ont la volonté de s‘initier dans une nouvelle activité sportive.

  • Rénover et améliorer les installations de fitness en plein air du parc Saint-François. Celui-ci ne doit plus ressembler à une friche abandonnée.

  • Promouvoir l‘apprentissage du cyclisme dans les écoles en tant que solution de mobilité durable.

  • Créer un centre médical de garde de proximité pour permettre des consultations médicales sans rendez-vous pour les tennoodois.

Culture & Cohésion sociale

  • Faire de la future maison des cultures une institution incontournable. Un lieu qui met en valeur la riche histoire de Saint-Josse et sa multiculturalité. Un incubateur de talents pour les jeunes, un lieu de rencontres où les habitants peuvent se ressourcer. Un modèle en terme de circuits courts et de développement durable.

  • Mettre en place une plateforme de collaboration entre les différentes associations culturelles des différentes communautés autour de la maison des cultures.

  • Favoriser des événements à grande échelle qui attirent les foules et fédèrent les communautés au lieu d’avoir plusieurs petits événements répétitifs dont le succès est modeste.

  • Donner une plus grande présence aux artistes locaux, exposer les oeuvres du Mommen et de l’académie des beaux-arts. Encourager les performances musicales publiques.

  • Organiser des journées de rencontres intergénérationnelles avec les maisons de retraite pour renforcer les liens de solidarité «verticale». Créer également des parrainages durables afin de diminuer le sentiment de solitude ou d’isolement ressenti en maison de repos.

LOGEMENT

  • Mieux lutter contre et sanctionner l’insalubrité, l’inoccupation ou l’abandon des logements. Favoriser la possibilité de confier ceux-ci à l’agence immobilière sociale.

  • Développer le réseau de l’agence immobilière sociale en encourageant les propriétaires à lui confier la gestion de leurs biens, au moyen d’un mécanisme financier (prime ou déduction fiscale) et en faisant la promotion de ses activités.

  • Lutter contre les discriminations dans l’accès au logement.

  • Assurer une maintenance efficace dans chaque parc de logements sociaux et publics.

  • Encourager la construction de logements intergénérationnels ou réservés à des familles monoparentales avec des parties communautaires (par exemple : des jardins, des salles de repas communes et des machines à laver en commun).

  • Favoriser l‘achat de logements à Saint-Josse pour les jeunes ménages grâce à l‘exonération du précompte immobilier (1 an), à condition qu‘il vivent dans le logement pendant au moins 5 ans.

banner pink.png